News / Brèves
Back to previous selection / Retour à la sélection précédente

Les réseaux du Russiagate recentrent leurs efforts vers l’Afrique

Printable version / Version imprimable

S&P—Le nouveau paradigme des Nouvelles Routes de la soie s’étend et se développe à travers le monde, obligeant les forces impérialistes de Wall Street et de Londres à déployer tous leurs efforts pour l’empêcher. Plusieurs signes semblent indiquer que l’Afrique, qui se tourne de plus en plus vers la Chine et la Russie, est devenu à ce titre un enjeu stratégique majeur et donc une cible privilégiée de ces réseaux.


L’Éthiopie et l’Égypte dans le viseur

Le samedi 22 juin, une tentative de coup d’État, à travers une série d’assassinats, a touché l’Éthiopie, l’une des nations africaines les plus impliquées dans l’initiative chinoise de la Ceinture et la Route (ICR). Le président de la région d’Amhara, Ambachew Mekonnen, ainsi que son assistant, ont été assassinés lors d’un meeting dans la capitale de la région Bahir Dar. Le procureur général régional, Migbaru Kebede, blessé lors de l’attaque, est mort quelques temps après. Au même moment, à Addis Abbeba, la capitale éthiopienne, le chef d’état-major Seare Mekonnen a été assassiné à son domicile par son propre garde-du-corps. Le lundi suivant, les autorités éthiopiennes ont annoncé que le coup d’État avait été déjoué, et que l’un des principaux organisateurs, le général Asaminew Tsige, avait été tué par les forces de sécurité gouvernementales.

Asaminew était le co-fondateur et co-dirigeant du Ginbot 7, un groupe d’opposition qui prône le renversement du gouvernement éthiopien par la violence depuis les années 2000. Le Ginbot 7 est basé en Érythrée, et il dispose de bureaux à Londres, Washington et plusieurs autres capitales européennes. Emprisonné depuis la tentative de coup d’État de 2009, Asaminew avait été libéré en septembre 2018, dans le contexte de la politique de réconciliation générale du gouvernement.

Toutes les victimes de cette tentative de coup d’État venaient d’être nommées à des positions importantes par le Premier ministre Abiy, et elles étaient considérées comme ses plus proches alliés. Ambachew était par exemple son conseiller pour les infrastructures.

Mardi, une attaque djihadiste a frappé l’Égypte dans le Nord du Sinaï, causant la mort de six policiers et d’un officier. Le même jour, la police égyptienne a fait arrêter plusieurs hommes d’affaires au Caire, à Alexandrie et à Ismaïlia, les accusant d’être impliqués dans le financement d’un coup d’État. Le ministère de l’Intérieur a déclaré que les personnes arrêtées étaient liées aux Frères musulmans. La police a également fait arrêter Zyad el-Elaimy, avocat des droits de l’homme et personnalité politique, ainsi que plusieurs journalistes.

La présence de la Russie en Afrique inquiète

Au-delà de ces événements, sur lesquels nous ne disposons pas encore d’éléments probants pour dire si des forces extérieures sont impliquées ou ...suite