Committee for the Republic of Canada
Comité pour la République du Canada
www.committeerepubliccanada.ca / www.comiterepubliquecanada.ca

 

News / Brèves

Des vétérans du renseignement étasunien remettent en question les preuves d’un ’piratage russe’

10 August 2017

Résumé

Les enquêtes techniques au sujet du « piratage russe » des ordinateurs du Comité national démocrate (DNC) de l’année dernière révèlent que, le 5 juillet 2016, les données ont été fuitées (et non piratées) par une personne ayant un accès physique direct aux ordinateurs du DNC, puis ont été détournées pour incriminer la Russie.

MEMORANDUM POUR : Le Président Trump

De : Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS)

SUJET : Le « piratage russe » ne serait-il pas plutôt une copie faite de l’intérieur ?

Après avoir examiné les métadonnées de l’intrusion par « Guccifer 2.0 », le 5 juillet 2016, dans le serveur du DNC, des cyber-enquêteurs indépendants ont conclu que quelqu’un de l’intérieur a copié les données du DNC sur un disque dur externe et que des « signes indicateurs » impliquant la Russie ont ensuite été insérés.

L’une des principales conclusions de ces enquêtes indépendantes est que les données du DNC ont été copiées sur un périphérique de stockage à une vitesse qui dépasse de loin la capacité de débit internet d’un piratage à distance. Important aussi, les détails techniques montrent que la copie et la manipulation ont été effectuées de la côte est des États-Unis. Jusqu’à maintenant, les médias traditionnels ont ignoré les résultats de ces études indépendantes [voir ici et ici].

L’analyste indépendant Skip Folden, un gestionnaire retraité de programme IBM pour les technologies de l’information aux États-Unis, qui a examiné les conclusions récentes de l’enquête est co-auteur de ce mémorandum. Il a rédigé un rapport technique plus détaillé intitulé « Enquête informatique sur les ‘piratages russes’ et révélation des manquements de la Communauté du renseignement » et l’a envoyé aux bureaux du Conseiller spécial et du Procureur général. Un membre du VIPS, William Binney, ancien directeur technique de l’Agence de sécurité nationale, ainsi que d’autres anciens agents de la NSA, membres du VIPS, témoignent du professionnalisme des résultats de ces enquêtes indépendantes.

Ces récentes enquêtes techniques remplissent un grand manque. Pourquoi le FBI a-t-il négligé d’effectuer une enquête indépendante sur le « Guccifer 2.0 » original ? Cela reste un mystère, de même que le manque de signes montrant que les « analystes soigneusement sélectionnés » du FBI, de la CIA et de la NSA, qui ont écrit ce Rapport de la communauté du renseignement du 6 janvier 2017, aient porté la moindre attention à ces enquêtes.

Lire l’article au complet :
Des vétérans du renseignement étasunien remettent en question les preuves d’un ’piratage russe’