News / Brèves
Glass-Steagall
Back to previous selection / Retour à la sélection précédente

Feuille de route Solidarité&Progrès
Réparation, Reconstruction, Refondation

Printable version / Version imprimable

Sommaire

REPARER
RECONSTRUIRE

1. Objectif : redonner priorité à l’emploi et à l’investissement productif
2. Assainir : couper les banques en deux
3. Investir
4. Une tour de contrôle
5. Sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN qui leur est attachée
6. Une politique de détente, d’entente et de coopération internationales
7. Moratoires et annulation des dettes
8. Mise au pas des paradis fiscaux
9. Créer une commission d’enquête parlementaire et une convention citoyenne
sur la dette, en vue (...)

REFONDER
1. Nature productive du crédit
2. La solidarité humaine au poste de commande
3. Trois ambitions mobilisatrices : l’Afrique, l’espace et la mer
4. Une écologie humaine
5. Organisation d’une participation citoyenne
6. Mettre fin au verrouillage de la vie politique

JPEG - 63.7 ko
Un clic sur l’image pour accéder au PDF

Le déconfinement sonne l’heure des comptes. A un régime politique qui fait provision de grenades lacrymogènes et de lanceurs de balles de défense, mais est incapable de stocker des masques et des tests de dépistage en vue d’une pandémie, nous devons substituer une société capable de voir avec les yeux du futur et d’agir pour le bien commun. Contre une économie de marché qui soumet les marchés à une dictature financière et déclasse la France, nous devons porter un plan de bataille qui rassemble sans diversion. Pour le dire en un mot : c’est l’Etat qui devrait être organisé et géré comme un bon hôpital, pour soigner, protéger et prolonger la vie, et non l’hôpital qui doit subir l’austérité sociale d’un Etat trahissant sa raison d’être. On ne peut faire confiance à un Etat qui supprime le confinement dans les habitations, sans rendre le port du masque temporairement obligatoire quand on les quitte, et sans en fournir gratuitement la quantité nécessaire.

Ce texte n’est ni un énoncé de principes vagues ni un catalogue détaillé de mesures, comme elles se multiplient ailleurs :

  • Il désigne clairement l’ennemi : une oligarchie prédatrice pratiquant chez nous le concubinage haut de gamme entre secteur public et entreprises privées, complice d’une mondialisation financière qui mène au chaos et à la guerre.
  • Il ouvre des pistes pour un combat en trois temps : réparer, reconstruire, refonder. Il n’aura de sens que s’il est constamment enrichi d’apports acquis dans le combat.
  • Il vise à réellement défendre notre souveraineté nationale, dans le contexte d’une indispensable coopération internationale, au sein de laquelle la France doit jouer devant et non rester le gardien de but d’une cage nationale immuable.

,,,suite