Initiatives / Interventions
Canada
Back to previous selection / Retour à la sélection précédente

AU BORD D’UN ANÉANTISSEMENT NUCLÉAIRE DE L’HUMANITÉ
UNE TRÊVE DE NOËL POUR TOUS

Printable version / Version imprimable

Cet appel est distribué dans plusieurs langues, dans de nombreux pays européens, d’Amérique du Sud et du Nord, et d’autres continents :

en allemand,
en anglais,
en espagnol,
en italien

PDF

Aux religions, élus, organisations civiques
et personnes de bonne volonté du monde

Les dirigeants politiques et sociaux du monde, de diverses perspectives philosophiques et confessions religieuses, s’assemblent pour soutenir l’offre du Pape François de mettre le Vatican à disposition pour accueillir des négociations entre la Russie et l’Ukraine en vue d’un règlement diplomatique de la guerre. L’affrontement entre les États-Unis, l’OTAN et la Russie s’est intensifié au point qu’un pas de plus, même une erreur involontaire, une mauvaise interprétation par l’une ou l’autre partie, pourraient déclencher le lancement de l’ensemble des arsenaux nucléaires des deux parties, entraînant une guerre nucléaire mondiale, suivie d’un hiver nucléaire d’une dizaine d’années. Ce qui signifierait que, selon toute probabilité, aucun être humain ne pourrait survivre.

Selon l’association américaine Arms Control Association, citant de hauts responsables américains : « Biden a décidé de ne pas tenir sa promesse de 2020 suivant laquelle le seul but des armes nucléaires est de dissuader une attaque nucléaire contre les États-Unis ou leurs alliés. Au lieu de cela, il a approuvé une version de la politique de l’administration Obama qui laisse ouverte l’option d’avoir recours à l’arme nucléaire, non seulement en riposte à une attaque nucléaire, mais aussi pour répondre à une menace non nucléaire. » Les États-Unis n’ont jamais adopté de politique excluant une première frappe, et dans l’administration Bush comme dans l’administration Trump, l’option de la première frappe existait déjà dans la doctrine de sécurité affichée.

En réponse à la crise et aux menaces croissantes, le président russe Poutine a déclaré le 9 décembre, lors d’une conférence de presse à Bichkek, au Kirghizstan, que la Russie allait reconsidérer sa doctrine nucléaire actuelle, consistant à ne recourir à l’arme nucléaire que si elle est attaquée en premier ou si l’existence même de l’État russe se trouve menacée. M. Poutine a déclaré que la Russie envisageait désormais de répondre à la doctrine américaine de première frappe « préventive » en adoptant la même politique. Cela signifie que nous sommes au bord d’une catastrophe thermonucléaire.

Nous appelons toutes les personnes de bonne volonté à soutenir l’offre du Pape François, réitérée par le secrétaire d’État du Vatican Pietro Parolin, de mettre le Vatican à disposition pour accueillir l’ouverture immédiate de négociations de paix, sans aucune condition préalable.

Un groupement international de dirigeants politiques et sociaux vient de publier une lettre ouverte au Pape François, dans laquelle ils déclarent : « Nous saluons l’offre de Votre Sainteté de proposer le Vatican comme terrain neutre pour accueillir des pourparlers de paix - sans aucune condition préalable - entre la Russie et l’Ukraine… Nous notons que d’autres initiatives, en Europe comme aux États-Unis, se sont aussi manifestées en proposant aux dirigeants russes et ukrainiens d’entamer des négociations de paix. Nous pensons qu’il est urgent d’unifier tous ces efforts en un mouvement mondial visant à apporter une solution à ce conflit, en tenant compte des intérêts de sécurité concernant toutes les parties. » Ils appellent également « les autres dirigeants politiques et sociaux du monde entier, quelles que soient leurs différences d’idéologie ou de conviction religieuse » à se joindre à cet effort.

Nous appelons tous les hommes et les femmes de bonne volonté à soutenir cet appel en faveur d’une solution diplomatique. Rejoignez également notre campagne pour que, dans le monde entier, des chorales chantent le canon de la paix, Dona Nobis Pacem. Puissent les voix pour la paix émouvoir le cœur et l’esprit de nos responsables.

À lire également et à circuler auprès de vos élus et groupes civiques :